utl logo
UTL Home | Ethiopia Images | Central and Inner Asia Studies

Charter Document - 04810388

Charter Number: 04810388
Cartulary Title: Cartulaire de Notre-Dame de Chartres
Charter Language: French
Charter Origin: Religious
Date: 1306
Date Type: Internal
Resource Link(s): Chartres, église cathédrale Notre-Dame
map View Map
Charter:
Philippus Dei gratia Francorum Rex notum facimus universis tam presentibus quam futuris nos infrascriptas vidisse litteras formam que sequitur continentes A tous ceux qui verront et orront ces présentes lettres Charles fils de Roy de France Conte de Valoys de Alençon de Chartres et de Anjou et nous Katherine sa compaigne par la grace de Dieu Emperière de Constantinoble et Contesse des devant diz lieus et Dame de Courtenay Salut Sachent tuit que comme contenz et descors eussent esté et fussent encores entre nous pour raison de nostre conté de Chartres d'une part le dean et le Chapitre de Chartres en non de leur Eglise d'autre sus une composition qui jadis avoit esté faicte entre nous Margueritte nostre première compaigne jadis Contesse des devants diz lieus et le dean et le Chapitre devant diz sur plusieurs et divers articles contencieus laquelle composition ledit dean et Chapitre requièrent que nous leur gardisseins et foisseins garder par nos genz tout enterinemant sanz faire mutation ou addition de ci en avant Nous maintenanz que à ladite composition devoient estre adjoutez aucuns articles ordenez par Révérend Père Jehan de Chivri jadis Evesques de Carcassone A la parfin du conseil de bonnes genz pour bien de pez des contenz et des descorz devant diz fu accordé et appaisié en la fourme qui s'ensuit Il est acordé se homme de cors de Chapitres hoste le Conte couchant et levant souz le Conte en son propre demainne ou sa propre justice fet aucun meffet qui emporte paine de sanc la cognoissance le jugement et l'exécution dudit meffet appartendront au Chapitre exceptez les cas qui sont ci dessouz escripz qui demouront au Conte quant à la cognoissance et au jugement Et pourront les Justices de Chapitre prendre ou faire prendre lesdiz hommes de cors en la terre le Conte ès cas qui s'ensuient C'est à sçavoir quant le crime ou meffet sera ou aura esté notoires par évidance de faict ou quant il auront esté condempnez par les Justices de Chapitre ou convaincu d'aucun crime ou quant il auront confessié le crime par devant lesdiz justiciers ou quant il auront esté forbaniz par lesdiz justiciers et il s'en seront foïs apres le forban ou quant il auront pris le fet sur eus defuïant sur lequel fet il auront esté appelez souffisammant par les Justiciers du Chapitre selon la coustume du païs Et quant la prise aura esté faite se les genz le Conte s'en deulent le Chapitre sera tenuz à les enformer par son Justicier et par deus hommes dignes de foy que la prise aura esté faite pour aucune des causes dessus dites et sera faite l'information à Sainct Jehan en Vallée ou aus frères de Sainct Jacques Laquelle information Chapitre sera tenuz à faire dedans huict jours après ce que il aura esté requis Et se Chapitre faut de ladite information faire il sera tenuz à remettre l'omme au lieu là où il aura esté pris sanz ce que point d'amande en soit faite Et se les Justiciers le Conte prenoient ou avoient pris pour cas de crime qui emporte paine de sanc aucuns des hommes dessus diz pris à présent forfaict ou non présent il seroient tenuz à la requeste ou à la monicion de Chapitre de les rendre sanz contredit au Chapitre ou à son commandement o touz les biens qui auroient esté pris avec eus pour l'occasion du forfait Et se lesdiz Justiciers du Conte avoient saisi ou emporté pour occasion dudit meffait autres biens que lesdiz meffaiteurs tenissent ou pourseissent en la terre ou en la justice le Conte lesdiz Justiciers les recroiront ausditz hommes en donnant caution suffisant jusques à tant que il seront jugez par la justice de Chapitre Et endemantes l'en leur livrera souffisamment de leurs biens pour leur vivre et pour défendre leur cause selonc la fervé de leurs biens en quelque lieu que il soient soient souz le Conte soient souz le Chapitre soient ailleurs selonc la qualité dou forfait et la condition des hommes Et se aucun desdiz hommes estoit pris o tout biens emblez ou ravis et mis en la prison le Conte les gens le Conte pourroient faire rendre les choses emblées ou ravies à iceluy ou à ceus qui les pourroient faire pour leur avant que ledit homme soit requis de Chapitre et se il est requis de Chapitre avant que les genz le Conte aient rendu ou fait rendre lesdites choses il leur sera rendu avec lesdites choses Et se ainsy estoit que il eust reconneu le larrecin ou meffait devant les genz le Conte ou il fust si notoire que il ne peust estre celé et il s'avouoit à homme de Chapitre avant que il fust requis de Chapitre les genz le Conte ne le pourroient punir sans jugement fait en appert et sollennement ne ne hasteront le jugement ne ne le pourront jugier sanz l'assentement du Baillif en ce cas ne ne feront fraude ne barat ne tricherie par quoy le Chapitre ne puisse avoir temps souffisant de le requerre de quoy le Prévost sera creu par son serement Et se il le requièrent il leur sera rendu des genz le Conte tantost comme il le requerront à jugier ou à punir selonc le meffait ne confession que il ait faite devant les genz le Conte ne le fet se il n'est notoire ne autre manière de preuve ne la rendu des biens dessus diz ne nuira au Chapitre ne ne leur pourra faire préjudice puisque il aura esté requis que le Chapitre n'en ait cognoissance et le jugement Vezci les cas exceptez qui demeurent au Conte Se un homme de cors de Chapitre appelle aucun en la court le Conte par gaige de bataille sur cas qui par coustume de païs doient estre menez et traitiez par gaige de bataille Item se il estoit appelez en ladite court du Conte et respoigne de sa bonne volenté avant que il soit requis de par Chapitre ou il y vouloit demourer emprès la requeste de Chapitre sanz nul contraignement Item se il venoit de sa propre volenté sanz contraignement pour tesmoignier en la cour le Conte en aulcune cause et il estoit levé comme parjure en ces cas devant diz la court le Conte pourroit mener et traitier ledit homme de cors en cognoissant et en jugeant ainsy comme ses autres justiciables sauf ce que l'exécution dudit homme demourra au Chapitre et n'est mie à entendre que semonse soit contraignement Et se il advenoit que ledit homme fust appellé en la court du Conte par gaige de bataille et il estoit requis de par Chapitre ains que il respondit de son bon gré ou se il ne vouloit demorer illecques ou se il estoit contraint de venir à la court le Conte pour tesmoigner jà soit ce que il y eust receu le gaige ou tesmoignié efforciez et contre son gré les genz le Conte seroient tenuz de le rendre audit Chapitre Et ès autres cas qui n'emportent pas paine de sanc la cognoissance le jugement et l'exécution quant ausdiz hommes et leurs biens estanz souz le Conte demourront par devers les Justiciers le Conte exceptez se il estoit tenuz ou obligiez au Chapitre aus Chanoines ou à autres personnes de l'église ésquiex cas la cause seroit traitiée menée et déterminée en Chapitre par devant l'ordinaire du lieu ou devant autre Juge de l'Eglise souffisant Et pourront lesdiz hommes obligier leur cors pour leurs debtes par les lettres le Conte et tenir prison en la prison le Conte Et se aucun de eus étoit condempné en cas de crime ses biens meubles et non meubles qui seroient souz le Conte li demourroient comme forfaiz se ce estoit cas en quoi ils deussent estre forfaiz selonc la coustume du païs Et se il avenoit que les Justiciers le Conte preissent aucun des hommes dessus diz és cas qui leur appartiennent il seroient tenuz à le retroire et à le mener par droit aussy comme les autres Bourgois de la Ville Et autel droit aura Chapitre du tout en tout és hommes du cors le Conte demouranz en la terre de Chapitre Et toutes ces choses dessus dites ont lieu et sont à entendre és hommes de cors de Chapitre couchanz et levanz ou propre domaine du Conte ou en sa justice non pas en ses fiez ne en ses refiez où il n'a justice que par ressort et aussy des hommes de cors le Conte couchanz et levanz ou propre domaine ou en la propre justice de Chapitre Item il est accordé des hommes de cors de Chapitre qui ne sont couchanz ne levanz ou domainne le Conte ne en sa justice que se les Justiciers le Conte les prenoient pour forfait quel que il soit neis se il les prenoient en présent forfait ou pour autre cause quelle que elle soit lidiz Justiciers seroient tenuz à la requeste ou à la monicion de Chapitre de les rendre sanz contredit audit Chapitre ou à leur commandement Sauf ce que se ils estoient condempnez en cas de crime leurs meubles et non meubles qui seroient souz le Conte li demouroient comme forfaiz se le cas estoit tel que il deussent estre forfaiz par la coustume dou pays Vezci les cas qui demeurent par devers les genz le Conte les hommes de Chapitre qui ne sont couchanz ne levanz souz le Conte Premièrement les trois cas qui sont dessus exceptez ou premier article C'est à sçavoir quant il appelle et est appelez et il porte tesmoignaige si comme il est dessus dit et yceus demouront aus genz le Conte quant à la cognoissance et au jugement mais l'exécution des hommes demoura à Chapitre Item se aucuns desdiz hommes font injures aus Justiciers le Conte ou aus sergens jurez en metant main en eus ou en les vilenant autrement notoirement et publiquement en la court le Conte la court séant ou non séant ou se il faisoient injure hors de la court le Conte au Baillif ou au Prévost le Conte en mettant main en eus en la terre le Conte en ce cas la justice demouroit au Conte ne ne seront pas lidiz hommes renduz au Chapitre pour justicier et se il avoient biens souffisanz en la juridiction le Conte pour amander l'injure et le meffait secont loy et coustume du païs les justiciers le Conte justiceront lesdiz biens pour l'amande Et se il n'avoient biens à ce souffisanz souz le Conte il les tendroient jusques à tant que il eussent donné seurté de faire satisfaction de l'injure et du forfait Et se il n'avoient nuz biens lesdits Justiciers le Conte les tendroient en leur prison tant comme il seroient à tenir secont la qualité du forfait et de l'injure par le serement des Justiciers le Conte Et tel droit sera tenuz et gardez en ce cas és hommes de cors le Conte qui ne sont couchanz et levanz souz Chapitre envers le Chapitre et envers ses Justiciers et ses Sergenz jurez se il leur font injure en leur court ou en leur terre Et se il avenoit que aucun homme de cors le Conte qui ne fust ne couchant ne levant sous Chapitre feist injure à aucun Chanoine ou à aucun estant en sa mesnie en metant main en eus en la terre le Conte ledit Chanoine ou Chapitre le pouroient prendre et faire prendre à présent et en demouroit la justice au Chapitre Et aussy li Justicier le Conte en la terre de Chapitre se les hommes de cors de Chapitre qui ne fussent ne couchanz ne levant souz le Conte leur faisoient injure en mettant main en eus ou en leur compaignie qui fust de leur mesnie il les pourroient prendre à present et justicier Item il est acordé que se homme de cors de Chapitre non couchant ne levant ou demainne ne en la propre justice le Conte si comme il est dessus dit obligoit son cors à tenir prison en la prison du Conte les genz du Conte seroient tenuz de le rendre à Chapitre tantost comme il en seroient requis et le Chapitre tendroit ledit homme en sa prison secont la forme de l'obligation jusques à tant que satisfaction fut faite de ce dont il seroit obligiez Et tout aussy sera il gardé des hommes de cors le Conte qui ne sont couchanz ne levanz ou demaine ne en la justice de Chapitre se il se obligent par les lettres de Chapitre Item il est acordé que se les gens le Conte tiennent ung homme de cors de Chapitre où que il soit couchant ne levant pour cas de crime et il soient amonestez par le Chapitre ou par l'ordinaire du lieu que il le rendent il sera mis en la monicion que lesdiz Justiciers le rendent ou que il veignent en Chapitre à certain jour à proposer aucunes des causes exceptées dessus dites par quoy il ne le doivent mie rendre et se il en veulent aucune proposer il seront tenuz à amener avecques eus en Chapitre ledit homme et proposeront leur cause en sa présence Et se il cognoist leur cause il leur sera laissié à justicier secont la forme de la composition dessus ditte Et se li homme la nie le Baillif tout seul le Prévost non fermier avecques ung autre digne de foy et le Prévost fermier avec deus autres dignes de foy seront cruz par leur serement juranz et affermanz sur les sains touchiez tout en appert en Chapitre sollennement que la cause que il proposent est vraie Item il est acordé que se le Prévost ou la force le Conte prennent ou saisissent hoste de Chapitre ou les biens de l'oste ou les biens de l'omme de cors où que il soit demourant ilz seront tenuz à la requeste ou à la monicion de Chapitre de les rendre ou retroire ou de dire cause pour quoi il n'i soient tenuz à jour certain à ce assigné en Chapitre Et se la cause de la prise ou de la saisine despent dou fet du Baillif ou dou Prévost pour ce qu'il aient pris ou saisi ou commandé à prendre ou à saisir les choses dessus dites o cause resonnable si comme pour la taille ou pour l'eschauguete ou pour autre cause souffisant et raisonnable ilz feront foy de la cause ou de la prise au jour assigné si comme il est contenu en l'autre article dessus dit Adecertes se la prise ou la saisine ne despent pas de leur fet quar il n'avoient pas faite la prise ne la saisine ne commandée à faire il auront délibéracion de sis jours et entre deus feront la récréance se récréance y affiert et au chief des sis jours il seront tenuz de prouver la cause de la prise ou de la saisine raisonnable en la forme qui s'ensuit C'est à sçavoir le Baillif par son serement o ung autre digne de foy le Prévost fermier ou non fermier chacun de eus o deus autres dignes de foy affermanz en appert par leur seremenz que il tiennent pour la cause proposée sanz fraude et sanz malice et que il souffisamment enformez croient que elle soit vraie et se il ne la preuvent il seront tenuz à rendre quitte et delivre et amander Et se lesdiz Justiciers le Conte allégaient que il eussent pris l'oste de Chapitre en présent forfait en leur terre il seroient tenuz à le mener en Chapitre Et se il nie le présent forfait il seront tenuz à le retroire en Chapitre jusques à tant que il aient prouvé par leur seremanz la cause sy comme il est dit tantost devant Item il est acordé que si li Justiciers le Conte prennent hommes de cors de Chapitre où qu'il soit couchant ne levant et eus amonestez de le rendre ou de dire une des causes contenues en la composition dessus dite ou se il prennent les biens dudit homme de cors ou prennent l'oste et ses biens et amonestez de rendre ou de retroire ou de dire cause souffisant par quoi il ne soient pas tenuz ne rendent ne ne retroient ne au jour assigné en Chapitre il ne allégaient cause souffisant ou se il l'alégaient et ne la poursuioient pas ou il ne vellent respondre ou jurer et il soient escommeniez pour ce il ne seront pas absouls se il ne rendent quitement et délivrement et amendement ou se il ne viennent au jour assigné et se pour ce il estoient escommeniez il ne seroient pas absouls sans faire satisfaction si comme devant se il ne pevent souffisamment escuser leur défaut par leurs seremenz et se il le pevent escuser il ne seront escommeniez que pour contumace Item il est acordé se les Justiciers du Conte emprisonnent homine de cors où que il soit demourant ou hoste de Chapitre ou autre justiciable de Chapitre sanz cause et sanz raison il ne payeront point de geolaige et se le Geolier l'a pris de eus il le rendra Et se il emprisonnent aucun d'iceus dessus diz ou cas où il le peuvent prendre tenir et justicier ne que il ne soient tenuz de le rendre il seront tenuz au geolaige Et se il le prennent en cas où il puissent prendre et non mie cognoistre de la cause et il esconveigne que il le rendent il seront tenuz au geolaige de l'entrée et non mie de l'issue Item il est acordé que se homme de cors de Chapitre où que il soit couchant ne levant est pris en la justice le Conte pour cas de crime qui emporte paine de sanc et il est doute se il veult avoer à homme de cors de Chapitre les Justiciers le Conte amonestez de le rendre seront tenuz de l'amener en Chapitre Et se il s'avoue à homme de cors du Chapitre il leur demourra se les Justiciers le Conte ne proposent aucunes des causes exceptées ésquiex la cognoissance et le jugement demeurent par devers le Conte si comme il est dessus dit Et se il la proposent l'en yra avant si comme il est contenu és articles dessoubz mis et se il ne proposent aucunes des causes dessus dites ains veulent suivre ledit homme comme homme de cors le Conte ou proposer autre chose semblable il poursuiront leur droict en Chapitre Et se il se désavouoit de Chapitre et se advouoit à homme de cors le Conte la saisine en demourroit au Conte jusques à tant que Chapitre l'eust prouvé à son homme de cors là où il déniroit Item il est acordé que se aucun homme de cors de Chapitre se tenoit pour franc bourgois le Conte le Chapitre avant que il li meuvent question de son estat sera tenuz de enformer les justiciers le Conte par deus personnes dignes de foy appellé à ce l'omme de cui estat il veulent mouvoir question lesquiex jureront et affirmeront que il croient que ledit homme soit homme de cors de Chapitre pour ce que l'en tenoit ses parenz à hommes de corps de Chapitre ou pour autres souffisanz conjectures et jurera le Procureur de Chapitre que il cuide avoir bonne raison de mouvoir la question dessus dite ne ne le faict par fraude ne par malice ne en dommage dou Conte ne pour diffamer ledit homme Et ceste informacion faite en la manière dessus dite le Chapitre pourra movoir audit homme question de son estat et sera la cause traitiée audit homme et sauf ce que ladite informacion ne li face préjudice Et sera faite ceste informacion à Sainct Jehan en Vallée ou aus freres de Sainct Jacques Et en faisant cet accord dessus dit fist le Conte devant dit retenue du droit que il a et a acoustumé à avoir quant ses hommes sont joinz par mariaige aus hommes ou aus fames de cors de Chapitre et le Chapitre fist retenue du droit que il a acoustumé à avoir quant à ce cas Item il est déclairé que la Justice du cloistre de l'Eglise de Chartres et des maisons et des habitants oudict cloistre appartiennent du tout à l'Eglise et sont frans et hors de toute la justice le Conte Item il est acordé que le Chapitre aura vint et six maisons canoniaus en la ville de Chartres hors du cloistre franches et délivres de toute justice du Conte et au nombre de ses vint et sis maisons seront contenues les maisons canoniaus que les Chanoines ont à présent hors du cloistre avecques toutes leurs adjonctions lesquelles seront veues et bonnées outre lesquelles ledit Chapitre pourra acquerre en la terre le Conte maisons souffisanz pour habitations des Chanoines tant que le nombre dessus dit soit accompliz Et les Chanoines qui demourront en ses maisons y auront toute justice des privez et des estranges ainsy comme il ont és maisons du cloistre mais se il advenoit que aucun maufeteur se serroit en aucunes de ces maisons à garantye en préjudice dou Conte le Maire de Chapitre ou son lieutenant lequel y sera tenuz touzjours à avoir en la ville de Chartres seroit tenu à la requeste des genz le Conte de le mettre hors et delivrer aus genz le Conte ne ne pouront les genz le Conte entrer ésdites maisons pour justicier en ce cas ne en aultre Et se il advenoit que bourgoys ou autre homme lay demourast en aulcune desdites maisons comme principal chief de hostel la justice desdites maisons demourroit au Conte ou au seigneur temporel à cui elle appartendroit tant comme il y demourroit Et par cest accort ne demoura pas que li chanoine qui tendront les maisons dessus dites ne soient tenuz à rendre les rentes que lesdites maisons doivent ainsy comme devant Et jurront les Chanoines qui ores tiennent ou tendront les maisons dessus dites que nul malfeteur ne recevront à garantie malicieusement ne en fraude ne en préjudice du Conte et sera fait ce serement en Chapitre toutes les fois que Chanoine se muera appelée à ce la justice le Conte se elle y vieust venir Et se il avenoit que le devant dit Maire ou son lieutenant ou le Chanoine demourant en aucunes desdites maisons feissent aucune chose en fraude ou en préjudice du Conte quant à destourner le malfeteur qui se furoit ès dites maisons à garantie le Chapitre à la requeste des genz le Conte seroit tenu à faire hative raison du chanoine devant dit ou du Maire ou de son lieutenant et à faire satisfacion secont raison Et à ce fermement tenir se est obligiez le Chapitre Item se il avenoit que Chanoine demourast en aucune autre maison hors du cloistre que des maisons dessus dites en la justice le Conte tant comme le Chanoine la tendra pour son demourer il aura toute la justice de sa mesnie et de ses hostes tant seulement Item il est acordé que la coustume de Chapitre soit gardée qui est telle que se aucun justicier le Conte ou autre est semons ou amonestez devant un des Juges ordinaires de Chapitre en Chapitre et le juge est absent le Chapitre pourra mettre un Chanoine pour luy Item il est acordé que le Chapitre et les personnes de l'Eglise secont ce que à chascun appartient auront en tous cas la justice des clercs de cœur et de leur mesnie des Maregliers et de leur mesnie des Sergens de l'Eglise et de leur mesnies en quelque lieu que il demeurent en la justice du Conte de Chartres et est assavoir que les advoez de l'Eglise ne sont pas contenuz au nombre des Sergens dessus diz Item il est acordé que la composition faite sus les advoez entre le dean et le Chapitre d'une part et le Conte Jehan de Chartres et de Blois de autre par le Roy Philippe sera gardée Item il est acordé que le Chapitre puisse prendre les biens meubles de ses clercs justiciables en la terre le Conte c'est assavoir les meubles clers sanz faire violance sauf ce que par tele prise il ne réclaiment pas ne contendent à avoir juridicion temporelle en ce lieu où il les prendront Item il est acordé que les Huissiers les Geoliers et le Maire et les autres genz de Chapitre qui seront députez à ce qui s'ensuit jurront en Chapitre à la requeste du Prévost au Conte de Chartres en la manière qui s'ensuit Je tel jure que je ne demanderay ne demander feray aus Justiciers du Conte de Chartres aucun pour homme de cors dudit Chapitre pour aucune fausse ou fainte advoerie fors que je croiré estre homme de cors de l'Eglise Item je jure que l'omme de cors de Chapitre qui me sera rendu des Justiciers le Conte tantost comme je pouray en bonne manière mèneray jugement et si comme il aura déservi loialement le jugeray toute fraude malice dilacions faintes et coulourées du tout lessiées fors que celles qui appartiennent de droict et de coustume et que je ne délivreré ledit homme par don ne par prière ne par profict que je en aie ne que je en atende à avoir ne que je ne li donray ne ne procureré à donner ne à souffrir audit homme faculté ne matière de eschaper ne ne ferai autre chose par quoy le Conte de Chartres puisse estre deffraudez par aucune voie de son droit ès biens dudit homme qui seront en la terre et en la justice dudit Conte et que je garderay loialement et sanz rompre la composicion dessusdite Item il est acordé que le Baillif et le Prévost et tuit li autre qui tendront justice et exécution de justice pour le Conte de Chartres pour raison de ladite Contée de Chartres qui sont et seront à ces offices establiz tantost comme il seront requis de par Chapitre jurront en Chapitre que il ne prendront ne prendre feront ne ne soufferont à prendre les hommes de cors de Chapitre et que il ne prendront ne prendre feront ne ne souffreront à prendre les biens desdiz hommes ne les hostes de Chapitre ne leurs biens se il n'ont ou se il ne croient en bonne foy avoir juste cause et loial de prendre et de tenir c'est assavoir pour la taille le Conte ou pour son autre droict léalment et justement sanz fraude et sanz malice garder ou pour justice faire à autres gens és cas ésquiex il leur laira loialement et bien si comme il est contenu en la composicion dessus dite et que les hommes de cors de Chapitre pris en présent forfet ou autrement exceptez les cas ésquiex il les peuvent tenir secont l'ordinacion dessus dite et leurs biens et les hostes de Chapitre et leurs biens rendront au Chapitre devant dit ou à leur commandement sans dilacion nulle et sans difficulté tantost comme il en seront requis se il n'ont juste cause et loial de les tenir de laquelle l'en cognoistra si comme il est contenu en la composition dessus dite Item il jureront que ès choses dessus dites ne en aucunes d'icelles ne adjouteront ne adjouter feront ne ne soufferont à adjouter ne fere ne en répont ne en appert malice ne fraude principaument ne occasionnaumant ne ne la troubleront ne ne feront troubler par aucune machination ne par engin ne par cautelle ains la garderont loialment et sanz rompre Item il est acordé que le Conte qui ores est et ses successeurs en la Contée comme il seront requis de par Chapitre seront tenuz à jurer en Chapitre une fois en leur vie par eus ou Procureur souffisamment à ce establiz en leur ames que ceste dite composition garderont et feront garder sans rompre tant comme à eux appartendra et que par eus ne par autres ne feront empeschier ne ne empescheront ladite composition ne ne troubleront ne en réponst ne en appert ne ne feront ne ne soufferont à estre empeschée ne troublée de leurs genz en quelque manière que ce soit pour quoi il le saichent Et autel serement fera le Procureur du Chapitre en l'ame de eus et les Chanoines qui ores sont et cil qui sont à venir en la première réception de chanoine feront semblable serement à ce appellé le Prévost de Chartres se il est en estat èt se il n'est en estat l'Argentier le Conte ou le Chapellain de la chapelle de la Tour le Conte Laquelle pes et lequel acort si comme il sont dessus devisez nous voulons accordons et octroions en bonne foy pour nous et pour nos hoirs et pour noz successeurs qui pour temps seront Contes de Chartres et promettons en bonne foy que encontre ne vendrons ne ne ferons venir par nous ne par autres ainçois les garderons et tendrons perpetuelement léalement et fermement sans rompre et ferons tenir et garder nous et noz hoirs en ladite Contée de touz et contre touz Et quant à ce nous obligons nous et noz hoirs et noz successeurs au dean et Chapitre et à l'Eglise de Chartres dessus diz En tesmoing de laquelle chose Nous avons scellées ces présentes lettres nos sceaulx Donné à Pontoise l'an de grace nul trois cens et sis le jour de lundi après la feste de sainct Mathieu l'apostre Et ceste composition nous faisons en nom dessus dit et en nom de noz enfanz enfanz de ladite Marguerite nostre première compaigne pour tant comme il leur peut appartenir pour raison de leur mère et de eus en la Contée de Chartres dessus dite Donné en l'an et ou jour dessus dit Nos vero ad requisitionem partium predictarum premissa omnia et singula prout superius sunt expressa laudamus approbamus et ex certa scientia authoritate regia confirmanus Verum quia vivente Margareta quondam consorte predicti Karoli germani nostri predicta compositio extitit consummata que certis ex causis post mortem ipsius Margarete fuit renovata liberis ex dicto Karolo et dicta Margareta natis adhuc in minori etate constitutis Nos defectum etatis dictorum liberorum supplentes ipsos quantum ad omnia premissa et singula pro majoribus in etate completa constitutis et consentientibus haberi volumus ac omnia et singula in presenti compositione contenta ejusdem esse roboris ac etiam firmitatis cujus essent si predicti liberi per cursum temporis et nature ad etatem legitimam pervenissent et expresse in premissis omnibus et singulis specialiter consensissent quacumque consuetudine contraria nonobstante salvo in aliis jure nostro ac quolibet alieno Quod ut ratum et stabile in posterum perseveret presentes litteras sigilli nostri munimine fecimus roborari Datum Parisius anno Domini millesimo trecentesimo sexto mense marcii
institution Institution - an Institution associated with either the giver or receiver of a property transaction in a charter
property Property - a property place location that is a transaction in a charter
issued Issued - the issued at place location for the charter
charter Charter